Retour à la 1e page
Histoire Personnages de Forest Tourette Chapelles
  Evacuation en 14 Léon Henniaux Conseils depuis 1790
Monographie de Forest 1900 Eglise: sa reconstruction Place Monument aux morts
Activités Conscription Loi de Forest Photos anciennes
Biens du CCAS Madagascar L'Histoire de Forest Anciennes classes
Ecole: histoire Eglise: histoire Gare: histoire Libération de Forest
Terres d'envie Le vote des femmes Le retour de Waterloo 1 Le retour de Waterloo 2
Elections depuis 1908 Maires depuis 1896 Photos anciens conseils  

Trois personnes qui ont marqué l'histoire de Forest
Abbé Stéphane Poulet
Achille Payen
Léon Henniaux

Curé de Forest et de Croix-Caluyau.

L’abbé Poulet a écrit, en 1905, « l’Histoire de Forest ».

Cet ouvrage de 597 pages a été primé lors de sa parution.

Il n’existait plus, à ce jour, que quelques exemplaires.

En collaboration avec les Editions « le Livre d’Histoire Lorisse », la commune vient de faire rééditer cette œuvre à 300 exemplaires numérotés.

Le prix est de 78 €uros.

"L'Histoire de Forest" est en vente au café Ludo à Forest.
Maire de Forest de 1896 à 1918.

Plusieurs fois emprisonné pour non-exécution des ordres de l’ennemi, il réussit notamment à empêcher toutes déportations d’hommes et de femmes et ravitailla toute la guerre des fugitifs au risque de sa vie.

Poursuivi par la haine des officiers allemands pour son attitude franchement patriotique, il a subi publiquement toutes les vexations et humiliations. Toutes ces tortures physiques et morales eurent raison de sa forte constitution et le 8 septembre 1918, il mourut à l’âge de 55 ans.

Léon Henniaux est né à Forest le 5 avril 1915, dans une famille de 11 enfants. Il passe une enfance heureuse dans son village vouant une grande admiration à ses parents. Après une scolarité à l'école communale, puis à Notre-Dame à Valenciennes, Léon est reçu à l'école vétérinaire de Maisons-Alfort. 
En 1943, il fait la connaissance de Roger Robert, vétérinaire à Landrecies, et entre en résistance. Suite à une dénonciation, il est arrêté le 7 janvier 1944. Il arrive au camp de Buchenwald en décembre et est libéré le 11 avril 1945, très affaibli. A son retour en France, il apprend qu'il a été élu conseiller municipal, sans se présenter... 
Puis, Léon exerce son métier à Avesnes durant de longues années. Proche de la nature, amateur de chevaux, chasseur passionné, Léon reste attaché à son village natal. En 2012, il prend à sa charge la reconstruction de la chapelle bleue et de la tourette : deux monuments symboliques qui ont marqué son enfance. Il décède le 7 décembre 2012, dans sa 98e année.
Le 8 mai 2013, le maire, Maurice Saniez, inaugure le square "Léon Henniaux" en souvenir du résistant et du bienfaiteur.
M. Henniaux était officier de la Légion d'Honneur.

Maurice Saniez